Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La déclaration de Dominique Voynet dans l'affaire des caricatures du prophète a été sans ambiguité. "Ce n'est pas aux barbus de faire la politique de la France", "la liberté d'expression ne se discute pas". One ne peut êter plus claire.

On aurait aimé une telle fermeté de la part du chef de l'Etat. Sans parlé du ministre des Affaires étrangères Douste Blazy, qui a été dans cette affaire en dessous de tout !
__________________________________________________________________________________

Dominique Voynet, sénatrice des Verts, a estimé jeudi que "ce n'est ni aux barbus, ni aux imams, ni aux prêtres de faire la politique de la France, c'est aux citoyens français dans leur diversité".

"La liberté d'expression ne se mesure pas, elle ne se discute pas, y compris quand les dessins ne sont pas excellents et que les sujets sont sensibles", a souligné dans Questions d'info (LCP-France Info) l'ex-ministre, rappelant que la France disposait d'un "arsenal législatif complet" qui permettait éventuellement de saisir les tribunaux.

Elle a estimé encore qu'il n'était "pas juste que le président de la République se permette de qualifier le comportement de tel ou tel journaliste ou de tel ou tel journal".

"On attend du président de la République qu'il réaffirme l'attachement de la France à la laïcité, la volonté de ne pas alimenter une guerre des civilisations, la volonté de permettre un dialogue démocratique nourri entre des forces et des communautés", a-t-elle ajouté.

AFP - 12 février 2006

Tag(s) : #Dominique Voynet

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :