Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L.O. prend parti en faveur de Fadela Amara, Caroline Fourest ou Fiammetta Venner contre les islamistes dont elle dénonce les méthodes d'intimidation.

______________________________________________________________________

Lors de la marche du mouvement "Ni putes Ni soumises", les mouvements intégristes islamistes sont intervenus de façon systématique à ses réunions pour s'opposer à celles qui se battent pour la liberté des femmes, allant jusqu'à des propos haineux contre Fadela Amara et les autres responsables de l'association.

Le 31 mars dernier, à l'Institut du Monde Arabe à Paris, ce sont Caroline Fourest et Fiammetta Venner, auteurs de l'ouvrage Tirs croisés, la laïcité à l'épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman, qui ont eu à subir une offensive en règle de la part des mêmes courants politiques. Invitées à présenter leur livre par cet Institut, en guise de débat elles n'ont eu droit qu'à des invectives, des mises en accusation et des menaces. Au point qu'elles ont dû sortir sous escorte policière.

Leur livre, paru chez Calmann-Lévy fin 2003, est une étude qui montre les dangers que représente l'obscurantisme de ces trois intégrismes pour les droits des femmes et les libertés démocratiques, ainsi que les ramifications et les soutiens dont ils bénéficient, y compris dans certains appareils d'État.

Depuis son face à face il y a plusieurs mois avec Tarik Ramadan à l'émission de télévision Campus, Caroline Fourest agace dans les milieux islamistes. Quelques jours avant cet épisode, elle avait également tenu tête à un représentant de l'UOIF lors de l'émission Mots Croisés d'Arlette Chabot. C'est dire qu'elle était attendue et que ce qui s'est passé relève de la volonté de la faire taire par la peur.

Ce type de tentatives d'intimidation est de plus en plus fréquent. Lorsque des réunions traitant de sujets autour de la laïcité et du port du voile sont annoncées, des groupes organisés viennent en nombre pour tenter d'empêcher tout débat et exercer des menaces. Heureusement, les militantes féministes sont décidées à ne pas se laisser faire.

(Lutte Ouvrière n°1863 du 16 avril 2004)

Tag(s) : #Arlette Laguiller

Partager cet article

Repost 0