Rechercher

le communautarisme

... c'est quoi ?


SarkObséquieux

Benoît XVI 
à propos de la laïcité
 : « Ce courant de pensée souhaite que la vie publique ne soit pas touchée par la réalité chrétienne et religieuse. Une telle séparation, que je qualifierais de “profanité” absolue, serait certainement un danger pour la physionomie spirituelle, morale et humaine de l'Europe. »

Loi de1905 - Art. 2

« La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte »

Recommander

Action


Appel National pour l'École Publique
« En campagne pour l'École Publique jusqu'au 19 juin 2010 ! »

Bientôt 300 000 signatures ! Rejoignez vous aussi l'appel

 

Souscription Les 3 vies du chevalier. Une souscription nationale est ouverte pour le film. Un groupe Facebook Voir interview sur France 3. + Vidéo

Mercredi 9 août 3 09 /08 /Août 15:18

Arlette Laguiller,

Arlette laguiller a fait sa première communion, mais ne cache pas son athéisme. Bien sûr, l'athéisme n'a jamais été garant de "laïcisme", aujourd'hui moins que jamais à l'extrême gauche. Cependant, Arlette est bien athée et laïque.

Interrogée par la Libre Pensée sur le statut clérical d'exception d'Alsace Moselle, elle répondait en mars 2002 :

"Etant communiste, je suis athée et je considère que la religion est une affaire privée. Je trouve particulièrement choquant que l'Etat entretienne financièrement les différentes églises sur l'argent de la collectivité, qu'il s'agisse des salaires des ministres du culte en Alsace-Lorraine ou, plus généralement, de subventions accordées aux écoles confessionnelles".

Et si Arlette est opposée à ce statut d'exception, "ce n'est pas tant, dit-elle, au nom d'une laïcité illusoire que parce que je milite contre l'obscurantisme et pense que l'argent public doit aller aux services publics".

Militante féministe et en guerre contre l'obscurantisme religieux

Lors de la journée de la femme en 2004 puis 2005, Arlette défile avec les "Ni Putes Ni Soumises" affichant ainsi son attachement à la laïcité, à la mixité, à l'égalité des sexes. Pour elle, l'association seule avaient "un langage clair sur le voile".

Les militants de Lutte Ouvrière ont en effet fait de la lutte contre le voile, "marque de l'infériorité des femmes", une priorité.  L'intégrisme est pour l'organisation L.O. un danger réel. Il est aussi l'aveu d'un certain désengagement politique des autres structures : "Les militants de l'islam intégriste ont peu à peu rempli le vide laissé par la disparition des structures collectives de type politique ou syndical, qui pouvaient exister auparavant dans les villes et les banlieues". Alors que ses camarades trotskistes de la LCR décidaient de soutenir les islamistes comme alliés anti libéraux, L.O. n'a cessé de dénoncer l'idéologie totalitaire et anti féministe de ces intégristes.

Opposée au relativisme culturel et à toute forme de communautarisme

L'hebdo de Lutte Ouvrière présente des ouvrages d'auteurs militants laïques, comme ceux de Caroline Fourest, Fiammetta Venner ou Chahdortt Djavann. L'organisation partage en effet ce même rejet du relativisme culturel et un attachement aux valeurs des droits de l'Homme. Dans l'affaire du voile, L.O. n'a cessé de dénoncer "les atteintes à la liberté des femmes imposées par les dogmes religieux". L.O. prend parti aussi pour ces militantes lorsqu'elles sont victimes d'intimidations des intégristes.

Elle dénonce aussi les choix communautaristes de Sarkozy et sa gestion religieuse des banlieues: "Il ne s'agit pas de "vendre les cités aux islamistes pour avoir la paix! "

...Mais la lutte anticapitaliste prime sur toutes les autres

Mais la laïcité ne règle pas tout, pour Arlette Laguiller " le principe de laïcité dont se défend la "tradition républicaine" couvre aussi bien des injustices, sociales celles-là, notamment dans le domaine de l'Education nationale. Les enfants des classes populaires, censés recevoir le même enseignement que ceux des classes privilégiées, n'ont pas les mêmes chances de réussite, car ils n'ont pas le même accès à la culture, faute de moyens, et l'Etat "républicain" ne fait rien pour réduire cette inégalité".

Lutte Ouvrière hiérarchise bien les combats. Dans une lettre adressée à la LCR, le comité exécutif de L.O. écrivait : " Il est profondément erroné selon nous de considérer le féminisme, la lutte contre l'homophobie, l'écologie ou l'altermondialisme comme des luttes placées toutes sur le même plan et en particulier sur le même plan que la lutte anticapitaliste, car cela revient à minorer cette dernière". Une déclaration qui laisse perplexe...

YB

_________________________________________________________________________________

Les +

 Elle s'est violemment opposée au port du voile à l'école et ce, depuis 1989. Ostentatoire ou discret, le voile reste une "marque d'infériorité des femmes". Elle est par ailleurs, sur ce combat, proche des "Ni Putes, Ni Soumises" avec lesquelles elle a défilé à plusieurs reprises.

Elle est en accord avec la ligne de son parti sur cette question. Ce qui n'est pas le cas de tous les candidats. Elle  reste sourde aux appels d'alliance trotskystes/islamistes de ses homologues français de la LCR ou étrangers (le SWP britannique par exemple qui prône une alliance ouverte avec les islamistes).

Comme son parti, elle rejette le communautarisme. "Il faut refuser tout ce qui tend à nous mettre dans des cases, chrétiens, juifs ou musulmans, noirs, blancs, beurs. Car du point de vue des patrons, le racisme, l’oppression des femmes ou les préjugés religieux présente le même intérêt : nous faire oublier la division sociale fondamentale, celle qui nous oppose à eux. Nous diviser pour mieux régner" (Editorial des bulletins d’entreprises l’Etincelle). 

Elle est féministe au sens noble du terme.

 Elle est hostile à une candidature unique anti-libérale en la personne de José Bové. Une chance pour la laïcité !

 L.O. est opposée à toute gestion religieuse des problèmes des banlieues. "Il ne s'agit pas de "vendre les cités aux islamistes pour avoir la paix! "

 L.O. a dénoncé les méthodes d'intimidation utilisées par les islamistes en France et a pris parti pour Fadela Amara (de Ni putes Ni Soumises) et des auteurs Caroline Fourest et Fiammetta Venner qui en ont été victimes.

 L.O. dénonce le relativisme culturel, cette "tolérance à la différence" et l'hypocrisie de ces intellectuels du "respect des différences culturelles" (notamment dans l'affaire du voile).

 L.O. demande à ce que l'athéisme et les convictions non religieuses aient aussi droit de cité face aux préjugés obscurantistes", notamment dans les manuels scolaires.
________________________________________________________________________________

Les - 

 La hiérarchie des combats à mener. La lutte contre le capitalisme prime sur tous les autres combats. C'est au nom de cette même hiérarchie que d'autres organisations ont pu s'allier à des mouvements religieux clairement totalitaires pour faire front commun contre l' "ennemi" capitaliste.
 Le dogmatisme. Même son athéisme, Arlette Laguiller le définit par ses convictions politiques : "Etant communiste, je suis athée".
 Elle pourrait parler davantage de laïcité et dénoncer l'islamo gauche d'autres courrants trotskistes au risque de se faire taxer d' "islamophobe". L'insulte fuse vite à l'extrême gauche !

Par Yann - Publié dans : Arlette Laguiller
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés