Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Loin de faiblir, la polémique sur la statue de Jean Paul II à Ploërmel prend chaque jour un peu plus d'ampleur.
Mais
Paul Anselin, maire UMP de Ploërmel, se moque bien de la contestation de ses concitoyens (et contribuables peu ravis de payer les caprices de leur maire) et piétine sans vergogne les lois de la République.

Une seule solution désormais pour le maire : installer la statue de la discorde (de près de 10 mètres de haut) dans son propre jardin ou la rendre à son donateur, personne par ailleurs assez douteuse...   Actualité et actions en cours...                         


Début de l'affaire de la statue de JP2

 Tsereteli, citoyen d'honneur de Ploermel



"On veut que cette statue soit enlevée de sa place et qu'elle aille sur un site privé." Les membres du collectif anti statue, qui tenait un forum sur la laïcité en marge de l'inauguration de la statue controversée de Jean-Paul 2 à Ploërmel ce dimanche 10 décembre 2006, annoncent qu'ils iront "jusqu'au bout dans leur combat."
Les militants, réunit à Augan, à 15 km de Ploërmel, avaient décidé de ne pas perturber la cérémonie d'inauguration.

Pour faire entendre sa voix, le Collectif a adressé un courrier électronique aux 577 députés de l'Assemblée nationale dimanche dernier. Il compte également mener une nouvelle action en justice. 

Après avoir surfé sur tous les régimes, de Staline à Poutine, l’artiste du régime Zurab Tsereteli est aujourd’hui récompensé pour son ralliement sans condition.

Un reportage à été réalisé sur ce  miliardaire peu scrupuleux.

Voici quelques extraits (de mauvaise qualité) mais vous pouvez voir
le film en entier sur TN1.

envoyé par vigilance-laique

( Communiqué collectif anti statue )
Ploërmel, un espace de non-droit….rural ?

 

Le projet du Maire de Ploërmel, Paul Anselin, d’ériger une statue du défunt pape Jean Paul II sur une place publique (la place Jean Paul II), grâce à des financements publics (130 000 euros budgétisés) s’est concrétisé dimanche dernier (26/11/06)

 

Un camion russe est arrivé. Une statue géante a été déballée . Les blocs des piliers de l’arche se sont alignés sur le bitume. Une énorme croix destinée à surplomber l’ensemble a rejoint le tout.

Dimanche matin, les ouvriers, au mépris du respect du jour du seigneur, ont commencé les travaux. Des ouvriers russes, mais aussi les ouvriers de la Commune.

Vers 18 h, ils sont laissé la place à des vigiles, avec leurs chiens, chargés de protéger le lieu toute la nuit.

Lundi, les travaux se sont poursuivis et en soirée, l’ensemble était monté.

Qu’en est –il du respect de la loi de 1905 à Ploërmel ?

Il paraît en effet manifeste que l’article 2 de la loi précisant qu’ « La République ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimés des budgets de l’état, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. » est bafoué.

Il en est de même pour l’article 28 qui mentionne : « Il est interdit à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelques emplacement public que ce soit […] ». La croix culminant à presque 9 m en est la preuve flagrante.

Nous avons créé un Collectif à Ploërmel pour tenter d’empêcher l’installation. Depuis plusieurs semaines nous œuvrons pour que la loi s’impose, et multiplions les actions médiatiques et juridiques.

Une première manifestation contre l’installation de la statue a été organisée  le 18 novembre  à Ploërmel.

Nous nous sommes entourés d’avocats et d’avoués pour que nos actions juridiques soient conformes aux codes de procédures, et devrons donc engager des frais.

L’urgence caractérisée par la matérialisation rapide de ce projet nous incite  à en référer aux organisations soucieuses, comme nous, du respect de la loi et de la liberté de conscience.

Nous ne doutons pas que cette violation du principe de Laïcité heurtera votre sens de la Laïcité.

Nous souhaitons voir s’afficher la volonté nationale de combattre ce genre d’exaction et demandons donc que votre organisation se prononce sur :

-          L’affirmation écrite de votre soutien, (courriers, presse, audiences auprès de vos élus locaux, départementaux ou/et régionaux ..,) afin entre autre de couper court aux propos de M. Anselin : « ce collectif est seulement composé de 3 ou 4 communistes d’arrière-garde », comme si  cette affaire n’alertait que 3 ou 4 personnes !!

-          La possibilité, par le biais de dons, de nous aider financièrement à assumer les charges afférentes à notre combat.
D’autres mobilisations seront nécessaires, très rapidement, et le Collectif espère une forte implication de tous.

Le 10 décembre 2006, à 15 h (lieu à préciser, proche de Ploërmel) : 

Rassemblement / débat :

POUR le retrait de la place publique du «monument Jean-Paul II »

POUR le respect de la Loi à Ploërmel comme ailleurs

Pour signer la pétition en ligne : http://www.mesopinions.com  (catégorie « autres)

Contact : guillaume.veguer@wanadoo.fr

Pourriez-vous nous informer des démarches que vous effectueriez, des communiqués que vous publieriez, les textes que vous souhaiteriez lire, voire être lus, ou affichés  lors du rassemblement du 10 décembre prochain, en votre nom.

Au nom de la Laïcité et du respect de la Loi, Merci.


Compte rendu de la réunion du Conseil du 1er décembre

Actions juridiques en cours :

-         Le vendredi 1er décembre, le Collectif a déposé un Référé Liberté pour alerter le Tribunal Administratif de Rennes sur l’atteinte à la liberté de conscience que représente la concrétisation du projet. M. le Président du TA réserve sa réponse ainsi que la date de l’audience publique. Notre avocate n’en sera informée, vraisemblablement que lundi.

 

 

-         Nous avons pris la décision d’en référer au Conseil d’Etat en cas de nécessité.

-         Le Recours déposé en octobre est en cours d’instruction.

 Actions envers les politiques : 
 

-         Une délégation du Collectif sera reçue en audience par de M. Bouvard, député, le lundi 4 décembre à 10 h à la mairie de Taupont.

-         Les 16 députés qui se sont élevés contre le rapport Machelon destiné à « toiletter » la loi de 1905, on été informés précisément sur le dossier et appelés à se prononcer.

-         Les autres députés de l’Assemblée Nationale seront eux aussi informés personnellement, par courrier ou audiences.

 

 Actions envers des organisations nationales :

-         Un large appel a été lancé au niveau national. De nombreuses associations et groupes divers affichent déjà leur soutien et le confirmeront par courrier, voie de presse et/ou audiences auprès de leurs élus locaux.

A Ploërmel :


- Cela n’avait été qu’évoqué lors d’un Conseil Municipal, sans vote décisionnel, pourtant nous apprenons par voie de presse que : le 9 décembre, « le maire, prévoit d'inaugurer une place Tsereteli, du nom de l'artiste géorgien, donateur de la statue. Paul Anselin prévoit aussi de remettre le bouclier d'or, « une distinction ploërmelaise remise aux personnes ayant fait une action positive pour la ville très rarement remise, à Zurab Tsereteli », en présence de l'ambassadeur de Russie et de Gotcha Tchogovadze, chargé de mission auprès de l'Unesco. »

- Le 10 décembre à 15 h, le Collectif organise un :                                     Rassemblement / débat :
- pour le retrait de l'espace public du monument Jean Paul II
- pour le respect de la loi à Ploërmel comme ailleurs.

 

Ce rassemblement, dont le lieu sera précisé ultérieurement, sera l’occasion de réunir, autour de prises de paroles, de débats, d’expositions, d’expressions de soutiens nationaux, les citoyens et organisations qui s’insurgent contre l’installation du monument, au mépris de la loi.


Installation d'un monument à la gloire de Jean-Paul II - 27/11/2006 - Grand Orient de France

L'installation d'un monument à la gloire de Jean-Paul II à Ploermel dans
le Morbihan se prépare au mépris de la loi de 1905
.

 

La séparation de l'État et des Églises interdit aux collectivités publiques de financer
les cultes ; c'est pourtant ce que s'apprêtent à faire la commune de Ploermel et le Conseil général du Morbihan.

Du point de vue de la laïcité, le projet affiché de créer, avec ce monument, un lieu de pèlerinage dédié à la mémoire de l'ancien chef de l'église catholique est particulièrement regrettable. En un temps où on rappelle aux membres d'autres religions, notamment aux musulmans, que pour intégrer la République ils doivent en adopter les principes laïques, il est indécent qu'une collectivité participe à la création
d'un quasi-lieu de culte.

Le choix retenu initialement du 9 décembre, jour anniversaire du vote de la loi de 1905, pour inaugurer un monument à la mémoire de l'ancien pape ne peut être interprété autrement que comme une provocation. Ce choix relance la querelle sur la laïcité, alors que la majorité des Français se reconnaît dans le principe adopté en 1905.

Les Francs-Maçons du Grand Orient de France, tout en respectant la personne et le rôle de Jean-Paul II, ne peuvent accepter que l'érection de sa statue intervienne dans le déni des principes laïques. Ils soutiennent et s'associent à la protestation qui s'élève à cette occasion.

Paris, le 27 novembre 2006

 


Statue of Stalin

La presse s'interesse enfin à la personnalité controversée de l'artiste mafieu. Merci La Vie !

 

LA VIE n° 3197, du 7 au 13 décembre 2006 - LE MONDE EN MARCHE
Une statue encombrante

 

Le 10 décembre, Ploërmel, en Bretagne, inaugurera la statue de Jean Paul II, jugée trop grande. Une oeuvre du sculpteur russe Zurab Tsereteli, personnage contesté.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De notre envoyée spéciale

Le car venant de Rennes s'arrête juste devant. Et, tout de suite, la statue fait son petit effet : un voyageur change de place pour pouvoir mieux observer, un autre colle son nez contre la vitre... Dans la nuit de Ploërmel, petite ville de 9 000 habitants dans le Morbihan, les 8,75 m du monument en imposent. Un Jean-Paul II de bronze se dresse, silhouette voûtée, surmontée d'une arche et d'une croix. Cadeau d'un sculpteur russe ami de Paul Anselin, maire UMP de la commune, l'oeuvre fait parler d'elle : la statue exaspère les défenseurs de la laïcité pour lesquels sa présence dans un lieu public est contraire à la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État. Et embarrasse même certains catholiques pratiquants, comme Hubert Lugué, conseiller municipal à la tête d'une liste rassemblant des opposants de gauche et de droite, qui n'apprécie pas de voir « utiliser la figure papale à des fins politiques et touristiques ». Même la communauté des Frères de l'instruction chrétienne de Ploërmel, pressentie pour accueillir le monument, a poliment, mais fermement, refusé l'imposant cadeau : « Trop grand, trop polémique », se justifie le frère Henri Roger (1).

Et s'il y avait plus grave...

D'abord, la personnalité du sculpteur pose question. Russe d'origine géorgienne, président de l'Académie des Beaux Arts de Moscou, Zurab Tsereteli est un homme très influent en Russie. Proche de Poutine et surtout de Iouri Loujkov, l'autoritaire maire de Moscou, ce richissime sculpteur entretient des relations troubles avec le FSB, ex-KGB, et les milieux mafieux moscovites. Il est surtout craint par les défenseurs des droits de l'homme. En juin 2003, un de ses gardes du corps a agressé Andrei Mironov, membre de l'ONG Memorial, très critique envers Poutine. « J'ai été très gravement blessé à la tête », témoigne-t-il, « et hospitalisé pendant huit semaines mais ma plainte n'a pas été instruite par les autorités judiciaires : à cette époque, j'organisais des rencontres secrètes entre hommes politiques russes et tchétchènes. »

 

Sur cette amitié sulfureuse, Paul Anselin cultive le mystère. « C'est un ami commun, dont je tairai le nom, qui nous a présentés », affirme-t-il. Admirateur de la Russie d'aujourd'hui – « Avec Poutine, le pays retrouve sa place dans le concert des Nations» -- le maire n'est pas uniquement un paisible notable de province. C'est également un homme d'affaires international à la réputation discutée. Il était ainsi consultant de la société Brenco, mise en cause dans l'affaire Falcone en 2002, un dossier de vente illégale d'armes vers l'Angola.

 

Paul Anselin affirme que la statue est un cadeau en échange d'un service rendu. Mais quel type de faveur? « Sur cette question, il a toujours sorti son joker lors des séances du conseil municipal », se souvient Hubert Lugué. Interrogé par La Vie, le maire reste évasif: « Il s'agit de services amicaux : je l'héberge quand il vient à Ploërmel, et j'ai un jour accéléré un visa pour un de ses amis... L'âme géorgienne est très généreuse, vous savez... »

Sans doute, mais, par le passé, la générosité de Zurab Tsereteli n'a jamais été totalement désintéressée : « Ses cadeaux se sont toujours révélés empoisonnés », explique Hélène Blanc, politologue et criminologue du CNRS, spécialiste des services secrets et des milieux mafieux russes. Ainsi, en 1992, Zurab Tsereteli et son ami le maire de Moscou ont l'idée d'offrir aux États-Unis et à l'Espagne deux immenses statues de Christophe Colomb pour célébrer le 500ème anniversaire de la découverte de l'Amérique. « Zurab Tsereteli a d'abord créé une société, Colomb, chargée de trouver des fonds pour financer le projet », témoigne Hélène Blanc, « puis il a demandé à Boris Eltsine, alors Président, d'exonérer de taxes les exportations de cuivre nécessaire à la réalisation des statues. » Le problème, c'est qu'une fois l'autorisation obtenue, les deux compères exporteront en tout 30 000 tonnes de cuivre. C'est beaucoup pour deux statues de 500 tonnes.

Revendu, le métal détaxé permettra à la société Colomb de dégager un bénéfice important. « Un trafic qui fut à la fois un bon moyen de blanchir de l'argent et de s'enrichir », poursuit la criminologue. « Les Ploërmelais feraient bien de s'inquiéter de tant de générosité. »

Certains habitants commencent à se poser des questions, telle Christine, rencontrée sur la place de la ville : « Pourquoi ce mystère ? Si ce service est avouable, qu'il nous dise ce que c'est !» s'exclame-t-elle. D'autant que Paul Anselin n'en finit plus de remercier le sculpteur. Le maire de Ploërmel remettra, le 9 décembre prochain, le Bouclier d'or, la plus haute distinction de la ville pour une personnalité extérieure. Une place Zurab Tsereteli devrait également être inaugurée ce jour-là. Quant à la statue de jean Paul II, elle le sera le lendemain, 10 décembre, en présence de nombreux invités prestigieux, dont les ambassadeurs de Russie et de Pologne. Une drôle de façon de rendre hommage à la mémoire du défenseur des droits de l'homme qu'était Jean-Paul II.


Anne Guion

 

(1) Sollicité par La Vie, Mgr Centène, l'évêque de Vannes invité à l'inauguration, ne s'est pas prononcé. N° 3197 La Vie.

Tag(s) : #News Vigilance laïque

Partager cet article

Repost 0