Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Sarkozy, en meeting à Saint Etienne le 9 novembre 2006, a exprimé sa vision "humaniste"... et religieuse.
Le libéralisme sauvage oui, mais à la sauce "spirituelle". Ca passe mieux ! (vidéo)



 

 

  

Lapsus amusant et révélateur :
"l'homme n'est pas une marchandise comme les autres" dira-t-il lors de ce meeting. Autrement dit, c'est aussi une marchandise... 
Immigration choisie, expulsions...
Nicolas Sarkozy nous a déjà maintes fois illustré sa vision "humaniste".

Quelques commentateurs ont relevé l'expression bien sûr, mais peu se sont émus de la première partie de la phrase qui aurait pu être celle d'un télé-évangéliste :  

"La morale ça compte, la spiritualité ça existe, l'homme a une destinée..." 
Rien d'étonnant à ce que l'homme de la poignée de main à Bush lie l'humanisme à la question religieuse. Aucune conception athée du terme humanisme bien sûr dans la bouche de Nicolas Sarkozy !
La religion est pour lui un "élement civilisateur"  et  les valeurs religieuses sont supérieures aux valeurs républicaines : « La dimension morale est plus solide, plus enracinée lorsqu’elle procède d’une démarche spirituelle, religieuse, plutôt que lorsqu’elle cherche sa source dans le débat politique ou dans le modèle républicain » écrivait-il dans son livre "La religion, la République, l'espérance".


Nicolas Sarkozy pour une théocratie à l'américaine

Sarkozy, l'allié anti laîque européen

Henri Pena Ruiz à propos de Nicolas Sarkozy, 5 questions

Tag(s) : #Nicolas Sarkozy

Partager cet article

Repost 0