Rechercher

le communautarisme

... c'est quoi ?


SarkObséquieux

Benoît XVI 
à propos de la laïcité
 : « Ce courant de pensée souhaite que la vie publique ne soit pas touchée par la réalité chrétienne et religieuse. Une telle séparation, que je qualifierais de “profanité” absolue, serait certainement un danger pour la physionomie spirituelle, morale et humaine de l'Europe. »

Loi de1905 - Art. 2

« La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte »

Recommander

Action


Appel National pour l'École Publique
« En campagne pour l'École Publique jusqu'au 19 juin 2010 ! »

Bientôt 300 000 signatures ! Rejoignez vous aussi l'appel

 

Souscription Les 3 vies du chevalier. Une souscription nationale est ouverte pour le film. Un groupe Facebook Voir interview sur France 3. + Vidéo

Jeudi 2 novembre 4 02 /11 /Nov 21:22

Après les vives critiques qui ont suivi la remise du rapport Machelon sur la laïcité commandé par Nicolas Sarkozy (la mobilisation de 16 députés, les déclarations de Laurent Fabius, celle du Grand Orient de France...), Dominique Strauss Kahn à son tour dit son hostilité à une modification de la loi de 1905.
Mais pourquoi ne citer que le rapport Machelon alors que le projet de loi socialiste Glavany est une modification tout aussi inquiétante de la loi de 1905 ? 


Dominique Strauss-Kahn, candidat à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle, a estimé jeudi qu'il n'y avait "aucune raison" de modifier la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.

 

Alors que le Grand Orient de France s'est dit hostile cette semaine au financement par l'Etat des lieux de culte, qui passerait par une révision de cette loi, M. Strauss-Kahn a estimé que "très honnêtement, il n'y pas que les francs-maçons qui s'inquiètent des déclarations de Nicolas Sarkozy, répétées depuis plusieurs années maintenant, et qui veut modifier la loi de 1905".

"Cette loi sur la laïcité est un des piliers de notre république, c'est la loi qui permet de vivre ensemble, qui a été conçue pour que des gens de croyances différentes ou qui ne croient pas puissent ensemble participer à la même société", a défendu le responsable socialiste sur France Info.

"Cette loi a formidablement traversé le siècle. Il n'y a aucune raison de la changer aujourd'hui", a-t-il affirmé.

"Il faut cesser cette sorte d'état de vibrion qui consiste, devant tous les problèmes, à dire il faut tout changer. Non, il faut appliquer les textes tels qu'ils existent et respecter l'esprit de la république", a-t-il ajouté.

PARIS, 2 nov 2006 (AFP)

Par Yann - Publié dans : D. Strauss-Kahn
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés