Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Signez La pétition contre la statue de JP2 à Ploërmel.
 
Les dernières nouvelles de Ploërmel



- La France pourrait bien voire fleurir des papes partout ! Après la messe électoraliste de Bertrand Delanoë lors de l'inauguration de la place Jean Paul II à Paris, voici à présent la statue de JPII chez les Bretons ! Une statue hideuse de plus de 9 mètres de haut réalisée par l'artiste russe Zurab Tsereteli (ex artiste officiel du régime soviétique et ami du maire). Le projet mégalo-bigot est loin de faire l'unanimité.

 

Le maire UMP Paul Anselin ne sait plus quoi faire pour faire parler de lui. Paul Anselin aime l'ordre, l'ordre juste (comme dirait Benoit XVI ou Ségolène Royal) et le sécuritaire, passionnément. Il a ainsi disposé une soixantaine de très coûteuses caméras de surveillance pour fliquer ses concitoyens. Il a même instauré une prohibition de l'alcool à certaines heures à Ploërmel, petite ville tranquille de moins de 9000 habitants. Trop tranquille sans doute... Qu'il se rassure, son projet risque les jours à venir de mettre de l'animation ! (voir photos parisiennes par exemple).

La Bretagne
fatiguée des attaques anti laïques

"Le peuple breton aime le pape" avait décrété un peu vite le maire bigot au lendemain de la mort de JPII. Pas si sûr ! Très vite la gronde s'est faite entendre. Un collectif s'est constitué, des pétitions circulent, des manifs se préparent...

Catho ou fortement déchristianisée, la Bretagne qui a payé cher l'omniprésence séculaire de l'Eglise doit montrer son fort attachement à la laïcité et à  la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Pas plus qu'à Paris, Jean Paul II n'a sa place à Ploërmel !

Si cette initiative est une atteinte inacceptable à la laïcité, le choix même du personnage constitue une véritable provocation.

Et que devrait-on honorer exactement dans ce pape ? Son conservatisme extrémiste ? Son bilan désastreux ? Ses positions anti avortement, anti gay, ses propos outranciers (il est allé jusqu'à comparer l'avortement à l'extermination nazie). Son attitude irresponsable face au sida ? Son centralisme autoritaire au sein de l'Eglise ? La réintégration des traditionnalistes ou le rejet des évêques trop progressistes ? Ses soutiens de dictateurs comme Pinochet ou ses tentatives ratées de rapprochement avec d'autres croyants (orthodoxes de l'Est, musulmans, bouddhistes...) ? Ses offensives contre la laïcité ? Que doit-on retenir au juste de ce bilan calamiteux qui mériterait une statue ?

Non, pas un centime ne doit aller à cette statue, à son socle, à son transport ou à son inauguration ! Jean Paul II n'a pas sa place à Ploërmel.

Dans 63 communes du Morbihan, les citoyens ne disposent pas d'école laïque. En revanche, les écoles catholiques sont arrosées par millions au frais du contribuable.

Dernière affaire : encore un cadeau au Centre de Formation Pédagogique du Morbihan, une salle de 250 places en amphithéâtre inaugurée par l'évêque de Vannes et de nombreux élus (notamment François Goulard, ministre des universités et de la Recherche).

YB


Collectif contre l’installation de la statue de Jean Paul II à Ploërmel

Remarques à l’issue du Conseil Municipal de Ploërmel du 28 octobre 

Points de l’ordre du jour sur lesquels portent les remarques :

-         Vote de la motion présentée par le groupe de gauche demandant l’annulation du projet d’installation de la statue.

-         Vote sur l’acceptation du don de la statue.
 

Sur la forme : 

Inadmissibles :
            -         les nombreuses références religieuses émises par M. Anselin lors du conseil :

o       A l’issue des deux votes : « La messe est dite ; Ite missa est »

o       M. Anselin se félicite de la canonisation imminente de Jean Paul II.

-         Le peu de place laisser au débat.

-         les propos déplacés à l’intention de la conseillère qui a lu la motion (et qui n’est pas membre du PC) :

o       « le PC n’ayant pas renié l’héritage stalinien, je conçois votre combat d’arrière garde »

o       « …je conçois qu’en tant que PC, vous en vouliez à Jean Paul II. »

o       « Ne cherchez pas des querelles byzantines »

-         M. Anselin a demandé explicitement à la presse présente de faire état nominativement du résultat du vote qu’il a voulu à scrutin public nominal.

-         Sans commentaire : M. Anselin a propos de la motion : « Cette motion fait injure à une grande nation, la Russie, à l’Eglise orthodoxe et à un sculpteur qui aime la France. »

-         Interdisant à un conseiller qui souhaitait prendre la parole sur un autre sujet, M. Anselin ajoute : « Je n’ai pas digéré votre vote (non) sur la question du don (de la statue) »

 

Sur le fond :


Des erreurs dans l’argumentaire de M. Anselin :

-         M. Anselin affirme que les références au budget de l’opération sont inexactes dans la motion. Il conteste avec ironie la somme de 100 000 euros de coût de construction du socle, de l’ arche et de la croix. Il parle d’un total de 8 000 euros pour la statue de Jean Paul II, le reste étant, selon lui, destiné à financer la sculpture du Lion Ailé. 

Or, le compte-rendu du conseil municipal du 30 septembre 2005, au cours duquel a été voté le budget prévisionnel de ses constructions, indique clairement en catégorie « Dépenses » : « Fourniture d’un socle et d’une arche pour la sculpture Jean-Paul II 100 000 euros H.T. ». 

-         M. Anselin a réaffirmé qu’il n’avait aucun doute quant à l’attribution des subventions.

Or si l’on en croit les compte-rendus des conseils du 30 septembre 2005 et du 8 septembre 2006, les subventions prévues par le Conseil Régional s’élèveraient à  30 000 + 4 500 = 34 500 euros. Or Jean-Yves Le Drian, président du Conseil Régional a affirmé par courriel que : « le Conseil Régional de Bretagne …/…. n’a versé aucune subvention pour l’implantation de la statue de Jean-Paul II à Ploërmel. Nous avons par contre apporté une subvention de 10 000 euros à la Communauté de Communes de Ploërmel pour la réalisation d’une sculpture –un Lion ailé-… ».

De même, les subventions censées provenir du Conseil Général sont plus qu’aléatoires. (34 500 euros également)

-         Autre erreur, moindre celle-là : M. Anselin veut démontrer que la commune de Ploërmel devrait être flattée qu’un sculpteur de renom international lui offre une de ces œuvres. Il fait donc référence à d’autres œuvres de Zurab Tseretelli et notamment une statue commémorative des évènements du 11 septembre à New York. Il affirme que la ville de New York a accepté le cadeau du sculpteur, alors qu’elle l’a refusée, et que la sculpture, une arche d’où coule une larme, est installée devant l’emplacement des tours.

Or : cette œuvre existe bien mais a été installée à Bayonne dans le New Jersey. (Pour la petite histoire, les 6 personnes vivantes dont les noms sont inscrits parmi ceux des personnes décédées le 11 sept. apprécient moyennement).

 Des propos « hors la loi »

-         M. Anselin ne peut contester le côté mercantile de l’opération : il fait allusion à ses « amis de Ste Anne d’Auray » qui lui auraient dit : « Tu vas nous piquer notre clientèle. »

-         M. Anselin ne voit aucun problème à ce que cette statue devienne un lieu de pèlerinage, de recueillement. 

-         M. Anselin se félicite que Jean Paul II soit en bonne voie pour la canonisation ; ainsi Ploërmel aura une statue de Saint.


Compte rendu de la réunion du Conseil du Collectif du 28 11 2006

 

1      Bilan de l’évolution de l’affaire depuis la dernière réunion du vendredi 24 11 :

 

Dimanche 26 11 :

La statue est arrivée à Ploërmel samedi ou dans la nuit de samedi à dimanche. Dès 8 h, dimanche matin, les ouvriers russes et les ouvriers de la commune sont au travail. Une grue est en action. Vers 18 h, les ouvriers laissent la place aux vigiles et leurs chiens.

Deux blocs des piliers de l’arche sont en place.

En fin de matinée, le Collectif s’organise et l’avocate chargée de l’affaire suggère de déposer immédiatement une Requête à fin d’assigner d’heure à heure au Tribunal de Grande Instance de Vannes, démarche permettant de faire stopper les travaux. Le Code de Procédure Civile prévoit en effet la possibilité d’alerter un magistrat de garde, le dimanche, dans un cas d’urgence. Nous avons essayé par différents moyens d’entrer en contact et de rencontrer le magistrat de garde. Malgré l’intervention de notre avocate, cela n’a pas été possible.

Décision est donc prise, étant donnée l’heure tardive, de déposer la Requête au Tribunal de Grande Instance lundi à l’ouverture.

 

Lundi 27 11 :

9 h : la Requête est déposée auprès de la greffière du Président du Tribunal. Le Président n’est pas disponible pour nous recevoir et malgré intervention d’un avocat sur place, ne sursoit pas à l’obligation mentionnée dans la Requête de statuer immédiatement sur la recevabilité de la demande. Occupé toute la matinée nous fait-il savoir, il ne pourra examiner la demande qu’en début d’après-midi.

14 h : pas de nouvelle.

14 h 30 : nous apprenons par la presse, au téléphone, que le Président a statué ( !!) ; sa décision n’est pas dévoilée.

15 h : Notre avocate nous apprend que le Président ne juge pas recevable le caractère d’urgence de notre Requête et nous propose de représenter la demande d’assignation, par exemple, le jeudi 30 novembre à 9 h. L’avocat  n’a pas pu plaider sur la recevabilité, et n’a fait que prendre possession du document écrit faisant état de la décision.

 

Pendant ce temps, les travaux d’installation avancent. Quand les ouvriers quittent le chantier, l’arche est entièrement montée, la statue est installée et la croix culmine à plus de 8 m.

 

            2) Relevé des décisions prises par le Collectif mardi 28 :

 

- Le Collectif représentera-t-il sa Requête, requête au Tribunal de Grande Instance le jeudi 30 novembre ?

 

Non. L’assignation d’heure à heure présentée lundi matin avait du sens étant donné l’urgence manifeste puisque les travaux étaient commencés et que la violation de la loi était donc suivie de voies de faits. Redemander l’assignation en audience ordinaire de référé, alors que les travaux sont presque terminés (il ne reste que les finitions) serait reconnaître implicitement que la Requête initiale ne présentait finalement pas de caractère d’urgence.

 

- Rassemblement le 9 décembre à Ploërmel ?

 

Le Collectif n’appellera pas à un rassemblement comme initialement prévu. Il choisit de porter l’affaire au niveau national et de demander aux politiques, aux parlementaires, de prendre leurs responsabilités en ce qui concerne le respect de la loi. Un autre rassemblement, d’ampleur nationale, va être préparé dans  la période à venir.

 

- Recours :

 

- Le recours au Tribunal Administratif, déposé début novembre, est toujours d’actualité et va être affiné.

- D’autres recours ont été envisagés et le Collectif y travaille.

 

- Autres décisions :

 

-         Nous avons alerté, par des moyens légaux,  les pouvoirs publics sur le respect de la loi. Il nous semble que personne n’ait pris ses responsabilités dans cette affaire.

- Or le respect de la loi relève de la responsabilité de l’Etat. C’est donc à l’Etat, aux parlementaires et au pouvoir central de faire respecter la loi, même à Ploërmel. Il ne doit pas y avoir d’espace de non droit dans notre République.

- Nous allons donc, dans les heures qui viennent, interpeller l’Assemblée Nationale et la Présidence.

- Nous nous mettons aussi en relation avec le groupe de parlementaires qui s’est créé à la suite de la publication du rapport Machelon (rapport commandité par le ministère de l’Intérieur et destiné à envisager la remise en cause de la loi de 1905, notamment son article 2). Ce groupe comprend 16 députés : 4 UMP, 4 UDF, 4 PS et 4 PC.

A Ploërmel, le 28 novembre 2006.

Suite de l'affaire...



 

 

Signez La pétition "pas de statue de Jean Paul II à Ploërmel !" 

L'inauguration est prévue le 9 décembre.
 

 

Les anti-statue défileront dans la rue le 18 novembre prochain à 15h à Ploërmel. 

 Vous souhaitez écrire au maire  : p.anselin@ploermel.com

Pour en savoir plus sur le maire

Pour en savoir plus sur le sculpteur donateur :  vidéo

 

 

Tag(s) : #News Vigilance laïque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :