Rechercher

le communautarisme

... c'est quoi ?


SarkObséquieux

Benoît XVI 
à propos de la laïcité
 : « Ce courant de pensée souhaite que la vie publique ne soit pas touchée par la réalité chrétienne et religieuse. Une telle séparation, que je qualifierais de “profanité” absolue, serait certainement un danger pour la physionomie spirituelle, morale et humaine de l'Europe. »

Loi de1905 - Art. 2

« La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte »

Recommander

Action


Appel National pour l'École Publique
« En campagne pour l'École Publique jusqu'au 19 juin 2010 ! »

Bientôt 300 000 signatures ! Rejoignez vous aussi l'appel

 

Souscription Les 3 vies du chevalier. Une souscription nationale est ouverte pour le film. Un groupe Facebook Voir interview sur France 3. + Vidéo

Mercredi 25 octobre 3 25 /10 /Oct 13:07

Interrogé sur la discrimination positive prôné plus ou moins ouvertement par ses deux camarades du PS, Laurent Fabius lors du second débat" télévisé PS (sur la Chaine Parlementaire et LCI) aborde tout naturellement  la question centrale de la laïcité. Extrait.

Voir le débat dans son intégralité : la vidéo
________________________________________________________________________

" Non, Je suis contre toutes les discriminations qu'elles soient positives ou négatives. je pense qu'il faut avoir une politique d'égalité et il faut etre beaucoup plus actif dans tous les domaines. Le problème n'est pas d'ajouter des textes. Il y a actuellement 17 qualifications pénales différentes pour des discriminations. Combien y a-t-il de condamnations pénales pour discrimination par an ? Cinquante ! Alors qu'il y a des milliers et des milliers de faits de discriminations. Il faut donner des pouvoirs de sanctions plus forts. Il faut pratiquer beaucoup plus ce que l'on appelle le "testing". Une personne noire titulaire d'un CDI a dix fois moins de chance de trouver un logement qu'une personne blanche. Ca c'est inacceptable ! Ca c'est inacceptable !

Et on arrive à autre chose dont on n'a pas parlé - et on a eu tord de ne pas en parler quand on a parlé de l'école - c'est la question de la laïcité !

J'espérais qu'on en parle.
Pour moi la laïcité c'est le joyau du joyau du joyau ! On a fait état de beaucoup de difficultés qu'on a en France. Mais on a un atout absolu qui est qu'on est un Etat laïque. Des hommes et des femmes remarquables y a cent ans se sont battus pour qu'on ait la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Chacun a la religion qui veut ou n'en a pas mais ça celà doit etre séparé du politique. Il faut donc que l'école soit vraiment laïque, que la laïcité s'étende aussi à l'hôpital, que l'on créée une charte de la laïcité adossée à la Constitution.

On en revient à la question essentielle, puisque vous avez là trois pré candidats à la Présidence de la République. Si je suis élu président de la République, ce sera un Président LAIQUE qui sera élu !

Ca veut dire concrètement que je refuserais de toucher en quoique ce soit à la grande loi de 1905. il faut évidemment permettre à l'Islam de cesser de pratiquer dans les caves et il y a une mise à jeu à faire parce que beaucoup de musulmans sont à juste titre exaspérés par une espece d'ostracisme dont ils sont l'objet mais la loi de 1905 qui sépare l'Eglise et l'Etat qui interdit les collectivités de financer les lieux de culte, il faut la maintenir. Monsieur Sarkozy n'est pas un républicain. C'est un communautariste qui voudrait qu'il y ait côte à côte des communautés, ici des protestants, là des juifs, là des musulmans... et vous vous souvenez de sa célèbre formule  ? "je nomme monsieur X préfet musulman" ce n'est pas possible on nomme des préfets parce qu'ils ont la compétence pour être préfet.
La laïcité, on ne peut transiger ".

Pour clore l'intervention, la journaliste qui visiblement n'a pas dû écouter les discours sur ce sujet de Ségolène Royal ni même entendu deux minutes plus tôt les propos de Dominique Strauss Kahn sur la discrimination positive (qui disait exactement l'inverse) conclue d'une bien étrange manière :

" On a parlé de beaucoup de choses de discrimination positive, d'égalité républicaine, de laïcité... et ce sont des valeurs sur lesquelles vous êtes vraisemblablement tous les trois d'accord" dit-elle pour lancer une autre question.

Laurent Fabius rappelle alors très justement qu'au Congrès de Dijon pour soutenir une loi d'interdiction sur les signes religieux à l'école "j'étais un peu seul..."
Il avait été en effet, une fois de plus, le seul à parler laïcité.

Après ces déclarations fermes et enflammées sur la laîcité, on aurait aimé l'entendre sur la proposition de loi Glavany qui s'attaque précisément à ce "joyau" (notamment l'article 2 sur le financement des lieux de culte de la loi de 1905)...

Par Yann - Publié dans : Laurent Fabius
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés