Face au rapport "Machelon" et à la proposition de loi "Glavany" : un seul et même combat : défendre la laïcité !

Publié le par Yann

La laïcité subit des assauts de toutes parts, à gauche comme à droite. Du projet de loi socialiste sur la « laïcité » (de Jean Glavany) au rapport commandé par Nicolas Sarkozy à la commission "Machelon"...


N. Sarkozy continue son travail de sape de la laïcité, tandis que le message du PS sur cette question devient de plus en plus confus... (voir aussi S. Royal, Delanoë)
______________________________________________________________________

Ce qui frappe à la lecture du rapport commandé par le ministre de l’Intérieur à la « commission Machelon » afin de justifier le « toilettage » de la loi de 1905 ,  c’est qu’il s’attache à vider de sens l’article 2 de cette loi  et à réinstaller le religieux dans l’espace politique en gommant les notions de « sphère privée » et de  «  sphère publique » , effaçant ainsi d’un trait de plume la longue histoire de la laïcité que notre pays avait durement élaborée et qui avait abouti à la séparation stricte des Eglises et de l’Etat ...

C’est un  retour en arrière perpétré au nom d’une « pseudo-faillite » du « modèle français » , auquel se substituerait un « modèle sociétal anglo-saxon » ( pourtant à bout de souffle) découpant notre espace social en niches communautaristes , décalque de la déstructuration de l’espace « unitaire » national que prépare la construction politique européenne . . .

En permettant toutes les formes de financement public pour la construction des lieux de culte , la commission « Machelon » détruit un des éléments essentiels de cette séparation stricte qui caractérise notre République.

En élargissant la notion « d’association cultuelle »  jusqu’à la confondre avec celle « d’association culturelle et sociale » , elle place sous la coupe réglée d’une quelconque communauté ce qui relève de la responsabilité et de l’action publiques , en instituant , notamment , les prémices d’un communautarisme qui n’ose pas dire son nom , comme le montre également sa volonté de développer « les cimetières privés » .

En renforçant les spécificités de l’Alsace-Moselle par l’introduction dans l’enseignement de la religion musulmane et le paiement des imans, elle renforce la notion « concordataire » au détriment du principe laïque et laisse entrevoir combien elle souhaite faire passer notre pays d’une situation « laïque » à une situation « sécularisée » par le biais d’accords Etat-Eglises .

Il faudra décortiquer ce rapport , en éclairer les intentions politiques , en montrer la nocivité et le bond en arrière qu’il suppose pour notre pays : nos impôts locaux vont-ils servir à financer  les mosquées ,les  écoles coraniques ,  l’ action sociale et caritative des structures islamiques ? Cela mérite , pour le moins , un débat national et l’intervention du peuple de France !

Mais il faudra aussi montrer combien ce rapport « surfe » sur les ambiguités , les compromissions , la pusillanimité , les décisions quotidiennes des responsables politiques de ce pays , de droite comme de gauche , enclins à précipiter notre société dans un espace européen qui la détruit et à cultiver la « quête » électorale « tous azimuts » ( mais là , il va peut-être y avoir des surprises) . Et en particulier sur les textes , discours et  pratiques des élus et responsables socialistes .  

 

 

 

 

Glavany , (au sujet de laquelle j’ai produit une lecture critique parue dans « Respublica ») énonce , à propos de la situation en Alsace-Moselle , les mêmes projets que le rapport incriminé ici , suggérant elle aussi d’enseigner l’islam , et , par conséquence , d’aligner le statut des imans sur celui des prêtres catholiques. . . tout en renvoyant « aux calendes grecques » la possibilité d’uniformiser l’application de la loi de 1905 sur l’ensemble du territoire .

De la même manière , elle balaie l’article 2 de cette loi , cité ainsi : «  la République ne reconnaît ni ne privilégie aucun culte » alors que son énoncé est :  « la République ne reconnaît ,  ne salarie, ni ne subventionne aucun culte » , ce qui , on en conviendra , n’a pas la même signification ni les mêmes conséquences .

 

 

 

 

Et elle génère l’émergence des tentations communautaristes quand elle évoque la gestion des lieux de sépulture et  admet , comme une situation définitivement fixée , l’existence d’un enseignement privé , concurrentiel de l’enseignement public : on est tout près des futures structures « éducatives » musulmanes .

Mais le plus grave , de ce point de vue , c’est la pratique « quotidienne » de ces élus « de gauche » qui prétendent œuvrer au nom de la laïcité . Un seul exemple ici , mais , ô combien révélateur , celui de la construction du centre islamique « nord » de Rennes ( maire socialiste) sur un terrain municipal , avec un investissement municipal direct , confié à une association islamique , comprenant des espaces destinés à la prière , à l’éducation , à l’action sociale . Mais c’est l’application du rapport « Machelon » avant son existence même ! ! !  Car , d’Evry à Aix en Provence ( où l’opposition socialiste en appelle au financement public de la future mosquée face au maire UMP , pour le moins réticent) , en passant par  Lyon et Paris , il n’est de semaine où « la nomenclature » des élus socialistes ne met en pratique ce que le rapport vilipendé  préconise  aujourd’hui.

La « balle est dans le camp » de tous ceux qui portent en eux les valeurs essentielles de la laïcité : liberté de conscience , égalité des droits sans distinction d’option spirituelle , universalité  de l’action de la sphère publique dévolue au seul intérêt général . . . Quelles soient portées par un rapport officiel , par une proposition de loi – aujourd’hui oppositionnelle  ou qu’elles viennent de l’action commune d’élus de toutes les obédiences , les atteintes au socle laïque de notre République et à l’institutionnalisation de cette laïcité  , n’ont pour but que de les affaiblir pour pouvoir , ensuite , insérer notre pays dans un espace politique européen où les Eglises ( et en particulier la première d’entre elles ) réimposeraient  leur (s) loi(s) . . .

Nous avons dépassé l’état d’alerte ; nous sommes en état de « Résistance » , et cette résistance doit être celle de tous , par-delà les « boutiques » et les calculs étroits . . . Elle doit s’organiser autour d’actions nationales et unitaires car elle doit se dérouler dans l’espace public , devant notre peuple et avec lui , toutes sensibilités confondues, le principe laïque transcendant les influences des partis  .

« Les laïques en Réseau » préparent une interpellation publique des candidats aux prochains scrutins à partir d’un questionnaire qui lancera une campagne d’information et de sensibilisation au thème de la laïcité pour qu’il s’impose au cœur du débat électoral. Chacun pourra relayer cette première initiative . . . [et Vigilance Laïque ne manquera pas de le faire]

Mais il faut que toutes les structures qui ont au centre de leur réflexion et de leur action la défense et le renforcement du principe laïque de notre République se retrouvent et agissent ensemble .

Si les propositions nocives des  « deux partis de gouvernement » s’imposent et , avec elles , les dérives communautaristes confortées par « la gauche de la gauche » (ouf. . .) , « les laïques » (  le terme est , certes , discutable) n’auront à s’en prendre qu’à eux-mêmes .

 

 

                                                                                                                                                                                  
Robert Albarèdes, 22/09/06 - cplaid@yahoo.fr
http://liberte-egalite-laicite.over-blog.com/

 

 

_____________________________________________________________________

Autres articles sur les sujets Glavany / Sarkozy

« Toilettage » de la loi de 1905 : Chronique d'un saccage annoncé (sur ufal.org) Avec Nicolas Sarkozy, c'est le retour au régime concordataire instauré par Napoléon !


Une proposition de loi "fourre-tout" 
(sur communautarisme.net)
L'auteur s'interroge à juste titre sur la création d'un "centre national de la mémoire de l'immigration" (article 6) : quel rapport entre la "mémoire de l'immigration" et la laïcité ? 

 
Sauvegarde ou mise en péril de la laïcité ? (sur lexpress.fr)
Le rapport rencontre des oppositions à l'UMP comme au PS (
Laurent Fabius)
Interview de Henri Pena-Ruiz à propos du rapport machelon

Le PS et la laïcité : oui, mais... (sur atheisme.org)
la réponse étonnante de Jean Glavany à une lectrice de Respublica

 

 

 

Commenter cet article

Philippe (synapse) 24/09/2006

Le financement de l'Islam en Alsace-Moselle me semble logique si on maintient la situation concordaire. C'est donc bien la séparation des Eglises et de l'Etat qu'il faudrait avoir en Alsace-Moselle. Mais la rémunération des imans et l'instruction religieuse musulmane n'est elle pas un pis aller en attendant?

el diablo 24/09/2006

Une énorme collection d’affiches politiques et syndicales Venez la découvrir sur mon blog cliquez sur le lien ci-contre : http://eldiablo.over-blog.org/album-249241.html Venez souvent car ma collection s'enrichit chaque jour   nouvelles affiches
 


 

Philippe (synapse) 27/09/2006

En attendant que l'Alsace-Moselle sorte de sa situation concordaire.

Coc 20/11/2006

J'ai découvert avec intérêt votre site et votre analyse du rapport Machelon. Je souhaite vous apporter quelques informations complémentaires, à propos de celui-ci :
 

Dès la publication de ce rapport, le député JP Brard (Vice-Président du groupe d’études sur les sectes à l’Assemblée nationale) a soulevé le problème des personnes auditionnées par celui-ci, dans un communiqué de presse :
 

http://www.depute-brard.org/documents/1328-005.doc
 

"Que penser par ailleurs du choix des « auditionnés » par la commission MACHELON : Jean-Michel PONS, porte parole des Témoins de Jéhovah accompagné de maître GONI avocat à la cour mais aussi avocat des Témoins de Jéhovah et Président de l’Association médico-scientifique d'information et d'assistance du malade créée en 1982 officiellement à l'initiative de médecins et juristes Témoins de Jéhovah ou liés aux Témoins de Jéhovah"
 

Puis, il a écrit un deuxième communiqué de presse sur le sujet :
 

http://www.depute-brard.org/documents/1329-005.doc
 

Enfin, la commission parlementaire sur les sectes et les mineurs a auditionné le professeur  Machelon et je vous invite à suivre cette audition très instructive, qui peut se regarder à cette adresse, sur la chaîne LCP de l'assemblée nationale :
 

http://www.lcpan.fr/secte31.asp?tc=000000
 

La commission parlementaire doit rendre son rapport mi-décembre. A suivre...